crèche


crèche

crèche [ krɛʃ ] n. f.
• 1150; frq. °kripja
1Vx et littér. Mangeoire pour les bestiaux. auge, râtelier. Les crèches d'une bergerie.
Absolt, cour. La crèche où Jésus fut placé à sa naissance, dans l'étable de Bethléem, selon la tradition de Noël. Par ext. Représentation de l'étable de Bethléem et de la Nativité. Les personnages de la crèche. 2. santon. L'âne et le bœuf de la crèche.
2(1867) Établissement destiné à recevoir dans la journée les enfants de moins de trois ans dont les parents travaillent. garderie, pouponnière. « des femmes qui viennent déposer leurs enfants à la crèche » (Martin du Gard). Crèche municipale. Crèche parentale, gérée par les parents.
3(1905; « lit » 1793) Vx et fam. Chambre, maison. crécher.

crèche nom féminin (francique krippia) Mangeoire pour animaux, plus particulièrement pour les moutons. Établissement destiné à recevoir les enfants de moins de trois ans dont les père et mère travaillent. (La crèche collective regroupe, sous la surveillance d'un personnel spécialisé, de 40 à 60 enfants ; la crèche familiale est un système de garde à domicile des enfants par une assistante maternelle, sous le contrôle d'un organisme spécialisé.) Populaire. Chambre, maison. Reproduction figurative de la scène de la Nativité de Jésus selon les données des Évangiles de Matthieu (II) et de Luc (II), ainsi que des traditions populaires diverses selon les pays ou les régions. ● crèche (difficultés) nom féminin (francique krippia) Orthographe Avec accent grave sur le e. ● crèche (synonymes) nom féminin (francique krippia) Mangeoire pour animaux, plus particulièrement pour les moutons.
Synonymes :
- râtelier

crèche
n. f.
d1./d Vx Mangeoire des bestiaux.
|| (Québec) Fig., vieilli, péjor. La crèche: la source des avantages dus au pouvoir politique; le Trésor public. Ce journaliste mange à la crèche.
d2./d Petite construction représentant l'étable de Bethléem et les scènes de la Nativité. Les santons de la crèche.
d3./d établissement équipé pour la garde diurne des enfants en bas âge.
d4./d (Québec) Autref., établissement destiné à recevoir des orphelins, des bébés nés hors mariage, en vue de les faire adopter.

⇒CRÈCHE, subst. fém.
A.— Domaine des animaux
1. Mangeoire à l'usage des bestiaux, installée le long du mur de l'étable, de l'écurie ou de la bergerie. Crèche circulaire; crèche d'une étable; crèche à (de, pour) brebis. Synon. auge, mangeoire. Il s'asseyait sur la crèche de ses bœufs (SAND, Pte Fad., 1849, p. 182) :
1. Vous emmêliez dans les crèches les crins de la jument, buviez le lait dans les jattes écumeuses...
A. FRANCE, Le Crime de Sylvestre Bonnard, 1881, p. 118.
SYNT. Crèche à (de, pour) chevaux, bœufs, moutons, mulets, veaux; crèche d'une bergerie, écurie, porcherie, vacherie; crèche double, fixe, mobile.
Loc. Fromage de la crèche. ,,Fromage fermier du Poitou, au lait de chèvre`` (Ac. Gastr. 1962).
2. Spéc. et absol.
a) La Sainte Crèche, la Crèche. Mangeoire pour animaux dans laquelle, selon l'Évangile de Luc (2, 7; 12, 16) fut déposé l'enfant Jésus après sa naissance. La Basilique de Sainte Marie Majeure à Rome possède la principale relique de la crèche (Bible, 1912).
b) P. ext. Composition (figure, maquette, dessin, etc.) représentant l'enfant Jésus déposé dans une mangeoire entouré des animaux de l'étable de Bethléem où il est né; représentation de l'étable (ou d'une grotte, etc.); lieu de naissance de Jésus. Il [Méraut] se figurait cette vision d'un soir de Noël, la reine d'Illyrie les bras tendus, implorants et protégeants à la fois, refermés sur son fils, les mains jointes, devant la crèche (A. DAUDET, Rois en exil, 1879, p. 473). Et qu'est-ce que les crèches qu'on met dans les églises, pendant les joyeuses féeries de Noël, sinon de pieux jouets? (A. FRANCE, La Vie littér., 1890, p. 14).
SYNT. Crèche d'Épiphanie, de Noël; l'âne, le bœuf de la crèche; le mystère de la crèche. Crèches provençales, à santons; crèche de l'église, crèche parlante et crèche vivante. Triple spectacle burlesque, en marionnettes ou avec des acteurs, donné en Provence sur le thème de la naissance de Jésus (d'apr. Lar. 19e).
B.— P. anal. et au fig.
1. Berceau. Enfant, sur un tambour ma crèche fut posée. Dans un casque pour moi l'eau sainte fut puisée (HUGO, Odes et ball., 1828, p. 366). Que découvrait Napoléon antérieurement à ses prospérités? la crèche de sa naissance dans un village de Corse (CHATEAUBR., Mém., t. 2, 1848, p. 632). Tout ce coin de la chambre semblait réduit à n'être plus que le sanctuaire éclairé, la crèche de cet ange musicien (PROUST, Prison., 1922, p. 383).
[En constr. d'appos. avec valeur d'adj.] Existe-t-il plus haute solitude en face de la conspiration du bruit [que la poésie]? Quoi de plus nu, de plus inconnu, de plus paille, de plus bœuf, de plus âne, de plus crèche (COCTEAU, Poésie crit. 2, Monologues, 1960, p. 205).
2. Domaine de l'habitat hum.
a) Usuel. Lieu d'accueil pour très jeunes enfants.
Vx. Hôpital où l'on reçoit les enfants trouvés. J'ai eu occasion de voir plusieurs fois, quand j'étais chargé d'un service de crèche à l'hôpital St-Antoine, des enfants de quelques jours (CADET DE GASSICOURT, Mal. enf., t. 1, 1880-84, p. 112).
Mod. Établissement privé, collectif ou de l'État, où l'on reçoit pendant le jour les enfants de moins de trois ans; établissement de bienfaisance au 19e siècle, destiné aux pauvres. Crèche ouvrière; crèche de quartier; fonder une crèche. Synon. garderie d'enfants, pouponnière :
2. Il existe deux sortes de crèches : les crèches de quartier gérées par les départements, les municipalités ou les œuvres privées. Les crèches d'entreprises créées à l'initiative des employeurs ou des comités d'entreprises sur les lieux de travail de la mère.
Pages documentaires, 1955, n° 1, p. 52.
SYNT. Crèche de banlieue; créer, organiser, patronner une crèche; confier, coucher, envoyer (un enfant) à la crèche; puéricultrice de crèche.
Crèche collective. Établissement public assurant la garde des enfants pendant la journée de travail de leurs mères. Crèche familiale. Service qui place les nourrissons et les petits enfants dont la mère travaille chez des gardiennes agréées sous la responsabilité de puéricultrices diplômées. Crèche sauvage, organisée sans autorisation administrative.
b) Arg. et fam. Lieu d'habitation. Synon. chambre, maison, local.
Arg. milit. ,,Endroit, coin de grange où l'on couche. Plumer dans la crèche`` (ESN. Poilu 1919). ,,Abri dans les tranchées`` (ESN. Poilu 1919).
Chambre (d'abord chambre sale ou misérable); maison, logement. Une belle crèche. Ils [les policiers] m'ont amené dans une crèche qu'est le bureau (CARCO, Équipe, 1919, p. 57). Si je veux bouffer, payer la crèche et avoir mon tabac... (CARCO, Montmartre, 1938, p. 225).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Début XIIe s. « mangeoire pour les bestiaux » (Ps. Oxford, 241, 29 ds T.-L. [Habacuc III, 17]); 2. 1223 « mangeoire où le Christ fut déposé au moment de sa naissance » (G. DE COINCY, Miracles, éd. F. Kœnig, t. IV, 559, 322); 3. 1803 « représentation de l'étable de la Nativité » (CHATEAUBR., Génie, t. 2, p. 317); 4. 1782-88 « asile de nouveau-nés » (MERCIER, Tableau, CCLXXI ds BRUNOT t. 6, p. 1357); 5. 1793 « couche garnie d'une paillasse » (d'apr. ESN.); 1905 « gîte misérable » (ibid.). De l'a. b. frq. krippia (germ. kribjon) correspondant à l'all. Krippe « crèche ». Fréq. abs. littér. :264. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 269, b) 325; XXe s. : a) 459, b) 442.
DÉR. Crécher, verbe, arg. et fam. a) Emploi intrans. Coucher, habiter. Il crèche chez les copains et il bouffe ce qu'on lui donne (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 287). Du coup il s'en va crécher ailleurs (QUENEAU, Loin Rueil, 1944, p. 52). Les familles de huit enfants qui crèchent à huit dans une chambre (PRÉVERT, Paroles, 1946, p. 15). b) Emploi pronom. Se crécher. Se coucher chez soi (CARABELLI, [Lang. pop.]). [], (je) crèche []. 1re attest. 1921 (ds ESN. 1966); de crèche, dés. -er. Fréq. abs. littér. : 2.

crèche [kʀɛʃ] n. f.
ÉTYM. V. 1150; du francique kripja, cf. all. krippe « crèche ».
1 Vx et littér. Mangeoire pour les bestiaux. Auge, râtelier. || Les crèches d'une bergerie, d'une étable, d'une écurie. || Mettre du foin, du fourrage dans une crèche.
Absolt. Cour. La crèche où Jésus fut placé à sa naissance, dans l'étable de Bethléem, selon la tradition de Noël (en ce sens, prend parfois une majuscule). || La (Sainte) Crèche.
1 Noël, Noël ! Dans l'étable aux colonnes fuselées (…) repose l'Enfant-Dieu sur le foin de la crèche.
Louis Tailhade, Contes et Poèmes en prose, « Noël triste ».
(1803, Chateaubriand). Représentation en trois dimensions de l'étable de Bethléem. || Les crèches sont exposées dans les églises de Noël à l'Épiphanie. || Fabriquer une petite crèche en carton. || Les personnages de la crèche. Santon. || L'âne et le bœuf de la crèche.Crèche vivante : mise en scène de la crèche, en tableau vivant.
Par ext., poét., vx. Berceau (Chateaubriand, Proust, in T. L. F.).
2 (1782, L. S. Mercier). Établissement destiné à recevoir dans la journée les enfants de moins de trois ans. Garderie, pouponnière. || Confier un enfant, mettre un enfant à la crèche. || Crèche collective. || Crèche familiale (au domicile d'une assistante maternelle). || Crèche parentale (gérée par les parents). || Crèche municipale. || La crèche d'une entreprise. || Crèche sauvage, non déclarée.
1.1 Le premier étage (de l'hospice) est occupé par la crèche et les infirmeries. Cette salle de la crèche offre un spectacle également intéressant pour le cœur et pour les yeux. Cent cinquante berceaux en fer, disposés sur deux lignes parallèles et garnis en toile d'une éclatante blancheur, en sont le principal ornement.
Guillaume le Franc-Parleur, « l'Hospice des Enfans-Trouvés », t. I, p. 358 (10 déc. 1814).
2 (…) des femmes qui viennent déposer leurs enfants à la crèche, pour être libres d'aller trimer aux ateliers.
Martin du Gard, les Thibault, t. VII.
3 (1905; « lit », 1793). Fam. Chambre; maison ( Crécher).
3 (…) Pépé-la-Vache ajoutait que l'heure était venue, les « singes » (les propriétaires) partis depuis deux jours dans le Midi, de « nettoyer proprement la crèche » tout à son aise.
Francis Carco, Jésus-la-Caille, V, p. 54.
4 Mais il fait trop noir dans la crèche… elle voit rien du tout…
Céline, Guignol's band, p. 240.
DÉR. Crécher.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Crëche — est un groupe formé en 1969, séparé depuis 1979. Sommaire 1 Historique 2 Discographie 3 Liens externes 4 Sources …   Wikipédia en Français

  • crêche — CRÊCHE. sub. f. La mangeoire des boeufs, des brebis et autres animaux semblables. Mettre du foin, du fourrage dans une crèche. [b]f♛/b] On appelle La crèche, la sainte crèche, La crèche où Notre Seigneur fut mis au moment de sa naissance dans l… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • creche — CRECHE. La mangeoire des boeufs, des brebis & autres animaux semblables. Mettre du foin, du fourrage dans une creche. On appelle, La creche, la sainte creche, La creche où nostre Seigneur fut mis au moment de sa naissance dans l estable de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Creche — Crèche Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Crèche — (also spelled creche or cresch) may refer to: Day care center, an organization of adults who take care of children in place of their parents Nativity scene, a group of figures arranged to represent the birth of Jesus Christ Crèche (zoology), care …   Wikipedia

  • crèche — UK US (UK ► WORKPLACE, HR a place where young children are taken care of during the day while their parents do something else, especially work, study, or shop: »Her son was in the crèche while she worked. »There are no creche facilities provided… …   Financial and business terms

  • creche — Christmas manger scene, 1792, from Fr. crèche, from O.Fr. cresche (13c.) crib, manger, stall, ultimately from a Germanic source, Cf. O.H.G. kripja, O.E. cribb (see CRIB (Cf. crib)). Also a public nursery for infants where they are cared for while …   Etymology dictionary

  • creche — s. f. 1. Asilo diurno, onde se cuida de crianças cujas mães estão no trabalho. 2. Estabelecimento escolar destinado a crianças pequenas, geralmente até aos 3 anos. = INFANTÁRIO   ‣ Etimologia: francês crèche …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • Creche — Cr[ e]che (kr[asl]sh), n. [F.] 1. A public nursery, where the young children of poor women are cared for during the day, while their mothers are at work. [1913 Webster] 2. a day care center for young children. [PJC] 3. a three dimensional model… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Crêche — (franz., spr. krǟsch ), s. Krippe …   Meyers Großes Konversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.